Comment passer ses vacances sereinement en faisant un geste pour la planète ? Tripandco vous propose de découvrir 3 types de locations écologiques.

Le terme « d’architecture écologique » est assez vaste et peut englober plusieurs types de logements.

Il peut s’agir d’habitations dont les matériaux ont été choisis car leur production n’engendre pas de polluants, sont naturels et non dangereux pour l’Homme , ou encore car ils préservent l’énergie, la chaleur et la lumière. Ainsi, les matériaux les plus appréciés pour leur efficacité isolante sont le bois, la laine de verre, la paille ou encore la ouate.

Mais un logement écologique peut être défini comme tel également si l’architecture, la disposition des pièces, la présence d’un jardin… ont été pensés de façon à contribuer à la protection de l’environnement en consommant le moins d’énergie possible.

Le mode d’apport de l’énergie est d’ailleurs un critère essentiel dans la définition d’un logement écolo. L’énergie peut être fabriquée ou renouvelée de façon alternative, grâce aux panneaux solaires photovoltaïques, aux puits canadiens par exemple ou préservée intelligemment. Le logement biologique doit pouvoir s’adapter aux variations de climats : un système de chauffage non-polluant pour les climats froids et d’aération simple pour les  chauds.

Le traitement des déchets et des eaux usées constitue également des critères de classification des logements en catégorie écologique. La récupération de l’eau de pluie ou le phyto-traitement des eaux permet d’éviter des dépenses superflues et de protéger dame Nature.
Enfin, une habitation écolo peut correspondre à un mode de vie soucieux de préserver l’environnement : située en pleine nature et/ou intégrée à elle, pourvue de bassins verts ou d’éco-piscines, s’intégrant ou utilisant un phénomène naturel pour assurer sa pérennité au fil des saisons…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.