On poursuit la découverte des drapeaux des pays de L’Europe du Nord avec deux des trois Etats Baltes. Votre guide vacances TripandCo vous en dit plus sur les drapeaux de l’Estonie et de la Lettonie.

L’Estonie


Le drapeau estonien est désigné sous le nom de « sinimustvalge », qui signifie littéralement bleu-noir-blanc.

Dés le début de sa création, il est associé au nationalisme estonien et devient naturellement le drapeau national de L’Estonie dés la proclamation de son indépendance en 1918.

Il sera interdit en 1940 sous l’occupation soviétique et plus symboliquement retiré de la tour Pikk Hermann à Tallinn. Il est ensuite de nouveau hissé, mais aux côtés du drapeau rouge, symbole du socialisme et de la lutte des classes, jusqu’à ce que celui-ci disparaisse en Juillet 1940. Simplement toléré pendant l’occupation nazie, car considéré comme simple drapeau ethnique et non drapeau national, c’est en 1944 lors du départ des Allemands qu’il réapparaît officiellement.  Quelques jours plus tard, il est remplacé par le drapeau soviétique et disparait une nouvelle fois.

Il restera interdit, ainsi que le port général des couleurs nationales sous quelque forme que ce soit, jusqu’à la perestroïka à la fin des années 1980, dernier rebondissement dans l’histoire agitée du pays.

Il est officiellement adopté en 1989 et retrouve sa place au sommet de la tour Pikk Hermann. Un an plus tard, peu de temps après le rétablissement de l’indépendance de L’Estonie, il est enfin reconnu drapeau national.

La Lettonie


Le drapeau de la Lettonie est l’un des plus anciens du monde. Il représente un champ rouge grenat,  couleur qui rappelle les tissus teints de jus de mûre que portaient les guerriers lettons au XIIIème siècle. Selon la légende, un soldat letton mortellement blessé aurait été enveloppé dans une feuille blanche, souillée en partie par son sang. La feuille tâchée aurait été réutilisée en tant que drapeau pour les batailles qui suivirent et aurait apporté la victoire au pays.

Les couleurs du drapeau, grenat et blanc, ont été reprises par la suite par les nationalistes, puis par de nombreuses associations étudiantes lettones notamment à l’occasion d’un festival de musique à Riga en 1873.

Le drapeau est adopté en 1918, lors de la proclamation de l’indépendance de la Lettonie, avant de subir le même sort que le drapeau estonien et d’être interdit par les soviétiques. Il sera de nouveau autorisé en 1988, et officiellement rétabli en 1990, lorsque le pays retrouve définitivement son indépendance.

Partez à la découverte de l’Europe du Nord ! Leader de la location sur internet, retrouvez une location Trip and Co aux quatre coins de l’Europe : Paris, Londres, Munich, Copenhague… offrez-vous un séjour parmi les grandes capitales européennes !

Un commentaire pour “Tour d’horizon des drapeaux européens : l'Estonie et la Lettonie”

  1. Le drapeau estonien est en effet LE symbole national du pays. Il est normalement obligatoire d’avoir son porte drapeau et de le sortir les jours de fête nationale.
    bon weekend
    Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.