Pour vous aider à choisir au mieux votre future location de vacances, le spécialiste de la location sur Internet, s’intéresse  cette semaine aux campings et à la façon dont ils sont réglementés.

Chaque année, vous êtes de plus en plus nombreux à opter pour les joies de l’hôtellerie de plein air. Est-ce grâce aux équipements de camping de plus en plus innovants et perfectionnés ? A cause du budget vacances qui diminue d’année en année ? Peu importe, les Français redécouvrent le camping et ils aiment ça !

Pour vous aider à y voir plus clair, Tripandco vous propose aujourd’hui de devenir incollable sur les secrets des campings.

Avant toute chose, il faut savoir que l’hôtellerie de plein air est divisée en deux catégories : les campings « traditionnels » et les parcs résidentiels de loisirs.

Ces derniers accueillent principalement des mobil-homes en location ou dont les emplacements ont été vendus à des particuliers.

Les campings sont des terrains aménagés et classés. Ils sont destinés à accueillir des tentes, des caravanes et des mobil-homes, également appelés résidences mobiles de loisirs.

Les campings sont classés par la préfecture et la FFCC (Fédération Française de Camping et de Caravaning) entre une et quatre étoiles. Ce classement donne une information quantitative relative notamment à la taille des emplacements et au nombre d’équipements sanitaires. Par exemple, dans un camping classé une à deux étoiles, l’emplacement doit être au moins égal à 70m² ; pour un classement trois à quatre étoiles, cet emplacement doit faire au moins 80m².

Ainsi, ce classement ne donne pas d’information sur l’état du terrain ou sur les services proposés. Pour être renseigné sur ces points, il faut se référer au label « Camping Qualité » qui propose l’unique charte officielle pour la qualité de l’hôtellerie de plein air en France.

Cette charte est stricte et très précise, les campings doivent répondre à 600 critères d’évaluations et se soumettre à des contrôles réguliers. Les engagements principaux de cette charte sont : un accueil chaleureux, une information précise, un emplacement privatif et soigné et un environnement respecté.

D’une manière plus générale, les campings sont tenus d’afficher clairement certains renseignements. Parmi eux : les prix, le règlement intérieur, le classement et sa catégorie, sa capacité totale et le nombre d’emplacements dont il dispose.

Les tarifs appliqués par les propriétaires de campings ne sont soumis à aucune règle. Ils varient simplement en fonction de leur classement. Pour une famille sur un emplacement avec une caravane et une voiture, on considère une fourchette de prix allant de 15 à 30€ par nuit dans un camping classé une ou deux étoiles et de 35 à 50€ par nuit dans un camping trois à quatre étoiles, électricité comprise. Pour deux personnes utilisant une tente, les tarifs varient entre 10 et 25€ par nuit.

Évoquons également les campings ruraux ou à la ferme. Ils peuvent fonctionner sans autorisation préfectorale. Ils sont cependant réglementés par la mairie de leurs communes qui n’autorise que 20 campeurs au maximum. S’ils ne sont pas classés, ces campings ne sont pas pour autant insalubres ou vétustes, seul le propriétaire décide d’installer les équipements qu’il souhaite et les bonnes surprises ne sont pas rares !

Pour terminer, un mot sur le camping sauvage. Contrairement à ce que l’on pense, il n’est pas interdit. Cela dit, les endroits où il est toléré sont extrêmement rares : en dehors des voies publiques, des rivages de mer, des réserves naturelles et éloignées des sites classés ou des Monuments Historiques.

Autant dire que camper dans une structure adaptée vous évitera bien des problèmes !

Maintenant, vous pouvez préparer vos prochaines vacances au camping sans soucis avec Tripandco !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.